Suivez-nous !
 
 
Accueil»Evénements»Journées thématiques annuelles»2018 : Est-ce qu'il y a véritablement une pénurie en santé ?

Journée 2018 : Est-ce qu'il y a véritablement une pénurie en santé?


Rendez-vous le mardi 27 novembre 2018 à l'institut Gernez-Rieux.

Argument

Pénurie d’organes pour les greffes, difficultés d’approvisionnement en certains médicaments, maîtrise des coûts ; depuis plus de trente ans on nous explique que les dépenses de santé augmentent deux fois plus vite que la production de richesse et que cela ne peut pas continuer. Pour autant il est difficile de faire la part de ce qui relève de problèmes organisationnels, voire de véritables dysfonctionnements, et de ce qui relève de choix de société, assumés ou non. La santé ne peut-elle être regardée que comme un coût ou produit-elle aussi des richesses ? Est-ce qu’il y a véritablement une pénurie en santé ?

Au quotidien, les paramètres socio-économiques ont profondément modifié les pratiques de soins. Les institutions et les professionnels de santé s’adaptent, contournent les difficultés, transigent et inventent. Parfois les acteurs se révoltent ou désespèrent. Parfois aussi les acteurs invoquent la pénurie pour se protéger, voire pour se dédouaner de certaines de leurs responsabilités. Quelle est la responsabilité des usagers ; doivent-ils modérer leurs demandes ou, au contraire, exiger plus ?

Comment l’éthique peut-elle prendre place dans le soin dans ce contexte de pénurie réelle ou supposée ? Comment concilier contraintes et dispensation de soins de bonne qualité ? Quelles sont les conditions d’application de la déontologie des professionnels de santé dans ce contexte où la demande d’efficience est toujours plus grande ? Quelles modifications des pratiques cela implique-t-il ? Quels sont les perspectives, les enjeux et les risques pour le système de santé, les professionnels et les patients ?

Ces questions se posent aux chercheurs, aux différents métiers de la santé (médecins, infirmiers, sages-femmes, psychologues, cadres, directeurs …), aux patients, aux sciences humaines et sociales, à tout un chacun. 

En appelant les différents acteurs à parler de leur quotidien et de leur pratique, l'objectif est de comprendre comment ils s'adaptent aux modifications profondes de notre système de santé, mais aussi de les inviter à prendre de la distance vis à vis de ces contraintes.



PROGRAMME

 

  • Accueil à partir de 8h30
  • 9h Ouverture.  François-René PRUVOT,Coordonnateur de l’EEHU de Lille et Président de CME du CHU de Lille, Frédéric BOIRON, Directeur général du CHU de Lille et  Didier GOSSET, Doyen de la Faculté de médecine de Lille.

QUAND LA PENURIE CONTRAINT A INTERROGER LA DEMANDE

  • 9h30        Comment gérer l'introduction des innovations thérapeutiques ? Pascal ODOU, pharmacien, président du COMEDIMS, CHU de Lille et Anne-Françoise GERME, pharmacien, CHU de Lille.
  • 9h50        L’insuffisance rénale chronique : comment penser la répartition juste des ressources ? Béatrice BIRMELE, médecin, directrice ERER Centre-Val de Loire.
  • 10h10     Comment la pénurie peut déboucher paradoxalement sur une amélioration des prescriptions ? Eva DANNA, cadre supérieure de santé, CHU de Lille.
  • 10h30      Temps d’échanges.

LECON D'ECONOMIE - TABLE RONDE

  • 11h10      Peut-on parler de pénurie dans le soin à autrui ? Patrick Mardellat, professeur de philosophie de l’économie, Sciences Po Lille.
  • 11h40     Table ronde. Caroline HENNION, directrice du centre hospitalier de Calais, Martine LEFEBVRE, Vice-Présidente du Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais de l'Ordre des Médecins, Benoît Vallet, ancien directeur de la DGS, conseiller maître à la Cour des comptes et Frédéric VEZINHET, vice-président de l’ordre national des infirmiers.

12h10 déjeuner libre

 

STRATEGIES D'ADAPTATION FACE A LA PENURIE DE LITS

  •  13h30      Crise sanitaire et pénurie de lits d’aval, quels enjeux éthiques pour les urgences ? Nathalie ASSEZ,médecin au SAMU 59, CHU de Lille.
  • 13h50      Hospitalisation J0 versus hospitalisation J-1 en chirurgie infantile - pour le bien-être des patients ou la réduction des dépenses ? Armande SUBAYI NKEMBE, médecin, chirurgie et orthopédie de l’enfant, CHU de Lille.
  • 14h10      Temps d’échanges.

MAINTENIR UN SERVICE PUBLIC

  •  14h30      Attractivité de la fonction publique hospitalière, l’exemple des kinésithérapeutes. Jean-Philippe CARON, masseur kinésithérapeute, CHU de Lille.
  • 14h50      Un système de santé à bout de souffle ou à court d’éthique ? Pierre VALETTE, médecin au SAMU 62, CH d’Arras.
  • 15h20      De l’utilité de réunions « gratuites » pour aborder en équipe les principes éthiques et les valeurs professionnelles. Bénédicte LOMBART, cadre supérieure de santé, AH-HP.
  • 16h          Temps d’échanges.
  • 16h20      Le mot de la fin. Robin CREMER, Coordonnateur adjoint de l’EEHU.

TELECHARGER

Evaluez la journée

Le formulaire d'évaluation sera ouvert du 27 novembre au 9 décembre.

Page mise à jour le : 15/11/2018 (14h20)

Actualités & agenda - Organisation, missions - Commissions - Thématiques - 
Evénements - Formation - FAQ - Liens - 

 

Espace éthique hospitalier et universitaire de Lille -
Pavillon Paul Laguesse - 2 rue du Professeur Laguesse, 59037 Lille cedex

Suivez-nous !